• Le sentier de la douane

    Le sentier de la douane

    Je viens de terminer la lecture de "La Bachelière de Landouzy", un 11 novembre ce n'est que pure coïncidence, un livre trouvé dans une borne d'échange :

     Non loin du village de Landouzy, entre Sambre et Meuse, dans les profondeurs de la forêt ardennaise, passe «le sentier de la douane»...Hommes et femmes, audacieux et rusés, pour passer en fraude liqueurs, café et tabac, mènent contre les douaniers un âpre combat quotidien.

    En août 1914, ce combat s'interrompt : les Allemands sont là. D'un même cœur, alors, «fonceurs» et fonctionnaires s'attaquent à l'occupant qui les opprime et les traque. Mais la guerre terminée, tous se retrouveront, plus acharnés encore qu'autrefois, pour s'affronter à nouveau sauvagement.

    Au cœur des bois et des fagnes humides de cette contrée «des rièzes et des sarts» – le pays des quatre fils Aymon –, au milieu d'un peupIe farouche, se détachent la douce figure d'Anne, la bachelière, et celle de l'intrépide contrebandier, Henri, qu'on appelle «le Colonel».

    Auteur Marc Blancpain : date de sortie 11/09/1984

     

    Le sentier de la douane

    Terminé aussi la bouteille de Jägermeister, ce n'est plus qu'un souvenir...

     

    Le sentier de la douane

    " Le logo de la marque représente une tête de cerf surmontée d'une croix rougeoyante entre ses bois. Cette croix est une référence à saint Hubert et à saint Eustache, saints patrons des chasseurs ". (source Wikipédia)

    Souvenir d'une liqueur à base de plantes que je buvais en Italie il y a très longtemps. J'étais intrigué par la croix entre les les bois du cerf sur l'étiquette et j'avais réussi, malgré la barrière de la langue, à me faire expliquer la signification, à l'époque internet n'existait pas...

     

    Le sentier de la douane

    " Depuis des siècles, on raconte l’histoire du chasseur Hubert, né à Toulouse autour de l’an 657. Hubert vivait sur le territoire aujourd’hui connu comme celui de la France et il avait une grande passion : la chasse. Malheureusement, il n’avait pas un grand sens des responsabilités. C’était un chasseur sans scrupules et avare.

    Lors d’une excursion, tout bascule. Un énorme cerf lui apparaît dans la brousse, s’approchant de lui. Entre ses ramures rayonne une croix. Hubert est bouche bée. Reconnaissant cette apparition comme un signe de Dieu, il jure de devenir meilleur. Dès lors, il joint l’église et devient missionnaire. Selon la légende, il est nommé évêque de Tongern en 705. Autour de 717, il élit domicile à Liège, en Belgique, où il ordonne la construction d’une cathédrale et où il est reconnu pour sa bienveillance. Peu de temps après, les habitants de Liège le désignent comme patron de la ville. Le 30 mai 727, l’évêque Hubert meurt, et, à ce jour, il est encore considéré comme le saint patron des chasseurs ". Source internet

     

    P.S. Ne cherchez pas le rapport entre le livre et la bouteille, il n'y en a pas, si ce n'est qu'ils se trouvaient sur la même étagère....wink2

     
    ( Vous le savez, j'adore les légendes...)
    « L'âne et le chienVovo »

  • Commentaires

    23
    Vendredi 20 Novembre 2020 à 11:34

    un tour d'horizon culturel bien intéressant !

    22
    Jeudi 19 Novembre 2020 à 08:04

    Les livres sont d'un grand soutien en ce moment avec le confinement, Je ne comprends toujours pas pourquoi les libraires sont fermés. Merci pour ce beau billet , Je viens de terminer le livre de Jean Giono . Très difficile à lire je trouve "un de baumugnes" mais l'histoire se termine bien et souvent les films de Pagnol on été inspiré par lui. ps BEL ARTICLE,  Je comprends mieux la photo de la bouteille avec le logo. Mes amitiés

     

    21
    Jeudi 12 Novembre 2020 à 17:29

    Bonsoir Robert . Merci pour toutes tes explications et résumé du livre ; je connaissais l'histoire de St Hubert : un peu normal, j'habite une région où l'on chasse !

    Je reprends enfin doucement le chemin des blogs ; mais je ne vous oubliais pas les amis !

    Merci de tes visites et bonne fin de journée ; ici ce fut la grisaille toute la journée ; bisous et à bientôt.

    20
    Jeudi 12 Novembre 2020 à 10:29

    Bonjour Robert

    Surement une lecture intéressante , je savais que St Hubert était le saint patron des chasseurs mais je ne connaissais pas la légende. S'il en reste ?  je prendrais bien un peu de liqueur, à la tienne ! Bonne journée  A+ 

     

      • Jeudi 12 Novembre 2020 à 11:21

        Désolé Jean François la bouteille est vide, mais ce n'est que partie remise.....wink2

    19
    Jeudi 12 Novembre 2020 à 08:18

    Je n'avais pas entendu parler de cet auteur, Marc Blancpain, je me renseignerai donc à la Médiathèque du village (quand elle va ouvrir à nouveau !!!). Quant à cette liqueur, je ne la connaissais pas non plus. Mon mari, pendant des années, faisait "ses" liqueurs, à une époque où l'on pouvait se procurer de l'alcool. Et j'avoue qu'elles étaient très bonnes ...  je pense en particulier à sa liqueur de gentiane que nous allions ramasser sur les hauteurs ! Souvenirs, souvenirs. Bises.

      • Jeudi 12 Novembre 2020 à 08:40

        Ce que l'on fait soi même est toujours meilleur, surtout les liqueurs........wink2

    18
    Mercredi 11 Novembre 2020 à 20:54

    Bonsoir Robert

    Moi je prends la légende l'alcool je te le laisse de toute façon la bouteille est vide, il fut un temps où j'en aurai bu une petite lampée pour goûter car je ne connaissais pas du tout, merci pour ces explications !!!

    Bonne soirée, bisous

      • Jeudi 12 Novembre 2020 à 08:42

        Merci de me laisser la bouteille Jackie, j'y tiens.....yes

    17
    Mercredi 11 Novembre 2020 à 17:26

    Bonsoir gitantroubadour
    Oui, je me suis rendue compte en lisant tes divers billets que tu aimais, ou plutôt que tu aimes, les légendes ! (sourire) Tant mieux si tu as passé un bon moment en lisant ce livre. 
    La liqueur Jägermeister, j'avoue que je ne l'ai jamais goûtée, peut-être bien que j'aimerais pourtant. :-) 
    Merci pour l'explication de la croix située entre les bois du cerf.
    Belle fin de journée à toi, gitantroubadour !

      • Mercredi 11 Novembre 2020 à 17:41

        Oui Françoise j'aime bien les contes et légendes et en plus si la légende est liquide, enfermée dans une jolie bouteille alors là....wink2

    16
    Mercredi 11 Novembre 2020 à 16:11

    Je le cherchais le rapport justement en te lisant et j'étais à deux doigts d'en trouver un et voilà que tu me donne la solution :) Très drôle ces coïncidences qui ainsi te font découvrir ce livre à la date du 11 novembre et l'action se passe dans les Ardennes, en plus. Merci pour la légende j'aime aussi les découvrir ! bises et une belle fin de journée

      • Mercredi 11 Novembre 2020 à 17:38

        Merci Manou, de temps en temps je te fais concurrence pour la présentation des livres !!! 

    15
    Mercredi 11 Novembre 2020 à 14:07

    Tu sais que j'ai pris une cuite il y a bien longtemps au Jägermeister? :-)) J'avais une soirée choucroute prévue avec des potes dans un super restaurant. Mais il y a eu un problème en cuisine et le patron est venu nous dire que la choucroute aurait beaucoup de retard. Du coup, il nous a servi des shots de ce délicieux breuvages. Et au bout de quelque verres et des bières déjà consommées avant, et ben la Dédé était en pleine forme. :-) Bises alpines.

      • Mercredi 11 Novembre 2020 à 17:36

        Merci Dédé pour cette "délicieuse" anecdote.....wink2

    14
    Mercredi 11 Novembre 2020 à 12:40

    J'aime bien ces rencontres improbables. Mais rien n'empêche de penser que liqueurs et contrebande ne se croisaient pas sur les chemins des douaniers. Bonne journée à toi

      • Mercredi 11 Novembre 2020 à 12:52

        Evidemment que liqueurs et contrebande vont de pair mais chuuuuut, il ne ne faut pas le dire !!!

    13
    Mercredi 11 Novembre 2020 à 11:39

    A te lire, on en viendrait presque à souhaiter que de nombreux cerfs se trouvent sur notre route......cela éviterait de nombreuses rixes , intolérance et vengeance. 

    Allez, tchin tchin et à bientôt

      • Mercredi 11 Novembre 2020 à 12:48

        Oui Chinou, tolérance..... allez Tchin tchin à vous deux !!!

    12
    Mercredi 11 Novembre 2020 à 10:56

    J'adore les histoires et les livres, découverte pour moi, par contre la liqueur je te la laisse yeshe

     

    Merci aussi pour l'histoire de St Hubert, que je ne connaissais pas

    Passe une belle journée

    Bises ensoleillées

     

      • Mercredi 11 Novembre 2020 à 12:46

        Merci Cathy, c'est gentil de me laisser la liqueur......wink2

    11
    Mercredi 11 Novembre 2020 à 10:50

    Bonjour

    ça donne envie de lire ce livre.

    bonne journée bisous 

      • Mercredi 11 Novembre 2020 à 12:44

        Merci Danoucha, bon mercredi !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :