• Pâques à Bollène 2019

    Pour la deuxième année consécutive, c'est le dimanche de Pâques que la ville de Bollène dans le Vaucluse nous accueillait avec nos orgues de barbarie, une rencontre coordonnée par Gérard et Sylvie, un couple de Bollénois fort Sympathique qui nous suit depuis de nombreuses années !!!

     

    Pâques à Bollène 2019

    Pâques à Bollène 2019

    Nous étions une dizaine de tourneurs de manivelles présents......

     

    Pâques à Bollène 2019 

    Et pendant que les uns font l'animation,

    certains font joujou avec les instruments des autres.

    Le cor des Alpes est un instrument de musique à vent, en bois. Apparu au XIVème siècle, il était utilisé initialement pour communiquer à distance en montagne. ( Source Wikipédia )

     

    Pâques à Bollène 2019

    Très souvent ce sont les chanteurs de rue qui s'accompagnent avec un orgue de barbarie, mais on le retrouve aussi avec d'autres instruments de musique.

    Hier c'était notre ami Gégé au cor des alpes,

     

    Pâques à Bollène 2019

    accompagné par son épouse Marianne, un couple venu de Haute Savoie.

     

    On les écoute dans l'église de Montesquieu Lauragais (31)

    nous interpréter " Spirit of Alforn "

     

     

    Pâques à Bollène 2019

    Un grand merci à la ville de Bollène et à Sylvie et Gérard

    pour leur accueil chaleureux..........

    Et une pensée émue pour Fernande et Roger qui étaient présent l'année dernière, Roger nous a quitté au début de ce mois !!!

     

    à suivre.......

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Après la pluie suite..........

    Dans l'article précédent, " Mahina " avait écrit :

    << Derrière le rideau de pluie tout rêve est permis >>

    Et oui, derrière le rideau de pluie il y avait des bourgeons,

    qui ont profité de la pluie et du beau temps.......

     

    Après la pluie suite..........

     

    " Comme un diable au fond de sa boîte,

    le bourgeon s'est tenu caché...

    mais dans sa prison trop étroite

     

    il bâille et voudrait respirer.

     

     

     

     

    Après la pluie suite..........

     

    Il entend des chants, des bruits d'ailes,

    il a soif de grand jour et d'air...

    il voudrait savoir les nouvelles,

    il fait craquer son corset vert.

     

     

     

     

     

    Après la pluie suite..........

         

    Puis, d'un geste brusque, il déchire

    son habit étroit et trop court

    " enfin, se dit-il, je respire,

    je vis, je suis libre... bonjour ! "

     

    Paul Géraldy (1885-1983)    

     

     

    On termine en musique avec le prélude B W V 933 de Jean Sébastien Bach.

     

     

    Je vous avais bien dit, il s'en passe des choses sous mes fenêtres.....

    Après la pluie vient le beau temps, bonne soirée à tous !!!


    19 commentaires
  •  

    Après la pluie.......

    Il pleut sur mes fenêtres........

     

    Après la pluie.......

    De grosses gouttes qui perlent sur mes carreaux,

    j'en fixe une et j'essaie de la suivre sans la perdre de vue......

     

    Après la pluie.......

    Il n'y a pas très longtemps il y avait du mimosa sous ma fenêtre !!!

     

     

    Après la pluie.......L’autre matin, sous la feuillée,

    De soleil rose ensoleillée,

    Je rêvais à toi, - tu passas !

    Et je vis à ta boutonnière,

    Penchant ses graines de lumière,

    Une branche de mimosas.

     

     

     

     

    « Oh ! donne-la moi, je t’en prie,Après la pluie.......

    Cette petite fleur flétrie… »

    Murmurai-je. Et tu refusas !

    D’un œil foncé qui me regarde,

    Tu refusas. Tu dis : « Je garde

    Cette branche de mimosas. »

     

     

     

    Après la pluie.......Et, sans voir qu’à cette seconde

    Je ne voulais plus qu’elle au monde,

    De mon tourment tu t’amusas :

    « Il y en a sur la pelouse…

    - Non, je veux, car je suis jalouse,

    Cette branche de mimosas ! 

     

    (Rosemonde Gérard 1923)

     

    Il se passe toujours quelques choses devant ma fenêtre,

    demain sera un autre jour.........

    Après la pluie vient le beau temps !!!!

     


    18 commentaires
  •  

    Petite balade printanière au bord du Rhône.

    (Oui je sais encore, mais je ne peux pas m'en passer........wink2)

     

    Medicago arborea

    Je pars du parc du Ponant.........

     

    Medicago arborea

    Dans un concert assourdissant donné par les grenouilles !!!

     

    Medicago arborea

    Et là je m'interroge ??? 

    Soit les grenouilles ne savent pas lire, soit le panneau est très mal placé.....sarcastic

     

     

    Medicago arborea

    Pas content Mr le Gabian*, j'ai dû le déranger......

    * (Gabian, goéland en provençal, je précise pour les nouveaux et ceux qui ne suivent pas)

     

    Medicago arborea

    J'emprunte la piste cyclable qui longe le fleuve, à pied, et je croise la route d'une colonie de fourmis venant de je ne sais où..........

     

    Medicago arborea

    Et qui s'engouffre dans un trou en bordure de la piste !!!

     

    Medicago arborea

    Mon attention est attirée par un magnifique arbuste jaune et vert........

     

    Medicago arborea

     

    Il semblerait que ce soit de la luzerne arborescente (Medicago arborea) un arbrisseau méditérranéen, cultivé ou subspontané* en France méridionale, surtout le long des côtes.

    * (Plante subspontanée, plante qui existe dans une région sans y être réellement indigène d'origine, mais qui se rencontre à l'état sauvage spontané, après s'être échappée des cultures. En France, son comportement invasif menace la flore autochtone de la garrigue et elle fait l'objet par l'ONF d'un programme de maîtrise visant, à terme, son éradication du littoral méditerranéen). Ouf.... Merci Wikipédia yes 

     

    Je vous souhaite une bonne journée !!!

     


    14 commentaires
  •  

    La Tarasque

    (Un livre emprunté à ma médiathèque)

     

    L’histoire de la Tarasque se perpétue depuis plusieurs générations sur les bords du Rhône, entre Tarascon et Beaucaire. Cette histoire raconte comment, la population locale fut terrorisée par une bête qui hantait les marécages entre Arles et Avignon, et le fleuve, tuant les passants et coulant les navires qui osaient s’aventurer sur cette partie du Rhône. Mais qui est la Tarasque ? Animal décrit comme une bête mi-animal mi-poisson, sorte de dragon à six pattes recouvert d’une carapace de tortue, et dotée d’une queue couverte d’écaille terminée par un dard de scorpion ! De quoi en écrire de belles légendes ! Voici la plus connue, écrite dans les années 1260 par Jacques de Voragine, dans la Légende Dorée.

     

    La Tarasque

    (Mosaïque à l'entrée du lotissement la Tarasque à Port St Louis du Rhône)

     

    La Tarasque vivait dans un repaire situé sur un rocher, sur lequel fut ensuite construit le château de Tarascon, le château du Roy René. L’animal hantait les marécages et le Rhône, terrorisant les villageois, pêcheurs et autres voyageurs. Les villageois décidèrent alors de se débarrasser de la créature. Plusieurs expéditions furent conduites, amenant autant d’échec.

     

     

    La Tarasque

     

    Un jour de l’an 48, une jeune fille répondant au nom de Marthe, venue évangéliser la Basse-Provence, décida d’aller affronter la Tarasque.

     

    La légende raconte que Marthe aurait échoué sur une plage en Camargue, près du petit Rhône, en compagnie d'un groupe de personnes dont Marie Salomé et Marie Jacobé, là, elles furent accueillis par Sarah la noire, qui devint la servante des Maries (Pélerinage des gitans 24 & 25 mai de chaque année aux Stes Maries de la Mer). Seule Marthe remonta le Rhône jusqu'à Tarascon. (Note personnelle)

     

     Les villageois essayèrent de la convaincre de renoncer, si elle tenait à la vie, mais la jeune femme avait pris sa décision. Aidé par sa foie chrétienne, Marthe s’approcha de la Tarasque, et la dompta en l’aspergeant d’eau bénite et en lui montrant la croix, obtenant sa soumission. Elle réussit à lui passer une laisse au coup, et la ramena aux villageois. Ces derniers, encore hantés par les histoires sur la créature, se ruèrent sur la bête, et la tuèrent.

     

    La Tarasque

    (Carte postale trouvée sur internet)

    Cette légende inspira les hommes, et en avril 1474 le Roy René lança les premiers jeux de la Tarasque. De nos jours, les fêtes de la Tarasque à Tarascon ont été proclamées comme faisant parties du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’UNESCO depuis le 25 novembre 2005 !

     

    Et Frédéric Mistral  d'écrire au sujet de la Tarasque dans Mireio :

    La bèstio a la co d’un coulobre,                             (La bête a la queue d’un dragon)

    d’iue mai rouge qu’un cinobre,                             (des yeux plus rouges que cinabre)

    Sus l’esquino a d’escaumo e d’àsti que fan paur !       (sur le dos des écailles et des                                                                                                                     dards  qui font peur ! )

    D’un gros leinoun porto lou mourre,                      (d’un grand lion elle porte le mufle)

    E sièis pèd d’ome pèr mies courre;             (elle a six pieds humains, pour mieux courir )

    Dins sa caforno, souta un moure                                  (dans sa caverne, sous un roc)

    Que doumino lou Rose, emporto ce que peu                          (qui domine le Rhône,

                                                                                                          elle emporte ce qu’elle peut)

     

     Source texte : Notre Provence.fr

    Sauf la légende en italique concernant l'arrivée de Marthe au bord du Rhône.

     

    Et Louis RENARD, l'auteur du livre La Tarasque termine avec cet adage : 

    << Un peuple qui n'a pas de légendes est destiné à mourir de froid >>.

    Une citation de Patrice de la Tour du Pin je crois...........sarcastic 

     

     

     

     

     


    27 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires