• L'épave

    J'avais pris ces photos le 21 octobre 2013

     

    L'épave

    Hier 23 octobre 2020, exactement 7 ans plus tard, je repasse là par hasard.

    Depuis que j'habite Port Saint Louis du Rhône, je vois cette épave de bateau et je n'ai jamais cherché à connaître son histoire, honte à moi...

    J'ai emprunté un poème à Machajol sur le site les poetes.net, j'aime bien l'idée du capitaine qui revient les nuits de pleine lune, hanter le lieu de son naufrage...

    ( Si le choix du poème pose problème je le retirerai ).

     

    L'épave

     

    Cette nuit là était noire

    Pour le bateau quel déboire

    La houle l'a trop ballotté

    Sur le rivage a échoué

     

    Depuis lors de lune pleine

    On distingue une lueur

    Un halo jaune tremblotant

    Il se dit dans les parages

     

    Que le vaisseau lors du naufrage

    Retint dans son équipage

    Pour son malheur , le capitaine

    Depuis il hante la plaine

     

    Epave trace d'un passé

    Aux mil et maintes chevauchées

    Tu gardes au fond de tes cales

    Ton histoire bien à l'abri

     

    Des passants, des indiscrets

    Qui viennent parfois siffloter

    Un petit air les soirs de pluie 

    Autour de ta coque bancale 

     

    L'épave par Machajol


    28 commentaires
  •  

    Hier je suis allé voir "Antoinette dans les Cévennes".

    Antoinette dans le cévennes

    SynopsisDes mois qu’Antoinette attend l’été et la promesse d’une semaine en amoureux avec son amant, Vladimir.

    Alors quand celui-ci annule leurs vacances pour partir marcher dans les Cévennes avec sa femme et sa fille, Antoinette ne réfléchit pas longtemps : elle part sur ses traces !

    Mais à son arrivée, point de Vladimir - seulement Patrick, un âne récalcitrant qui va l'accompagner dans son singulier périple…

     

    Antoinette dans le cévennes

    Antoinette sur le chemin de Stevenson....

     

    Antoinette dans le cévennes

    ( Des photos que j'avais mises sur mon blog le 22 avril 2014 )

     

    Suite à une déception amoureuse, Robert Louis Stevenson part pour effectuer une longue randonnée de 230 km dans les Cévennes avec une ânesse, Modestine. De ce voyage, il tirera un récit : " Voyage avec un âne dans les Cévennes ", qui paraît en 1879.

    Ainsi est né "le chemin de Stenvenson"

    dans les Cévennes, entre le Puy en Velay et St Jean du Gard.

     

    J'ai passé un bon moment, cela m'a rappelé ma randonnée dans le Bugey (Ain) Avec Olga, le 11 avril 2011, je vous remets la vidéo que j'avais postée sur mon blog à l'époque, bientôt 10 ans, qui s'en souvient..... wink2

     
     
    Je vous souhaite un bon dimanche !!!

    30 commentaires
  • Du vent dans les plumes...

    DU VENT DANS LES PLUMES · CIE VOLUBILIS 

    Samedi 3 octobre, 15h. à Port Saint Louis du Rhône...

     

    Vous avez déjà entendu parler du Lac Des Cygnes ? Est-ce que vous connaissez Monsieur- Monsieur ? Ou bien peut-être Madame-Madame ? Qu’importe ! Laissez-vous guider par ces deux rêveurs dans un univers poétique et inattendu au gré d’une curieuse promenade dans la ville… Cherchez, observez, posez un regard nouveau sur ce qui vous entoure et attendez que quelque chose vous fasse signe… Une version malicieuse du Lac des cygnes pour déployer ses ailes et plonger dans un monde surréaliste. Une création poétique et ludique où la rencontre avec la danse se fait de manière inattendue et joyeuse. À vivre en famille !!!

    (source texte le Citron jaune)

     

    Du vent dans les plumes...

    Annoncé dans la presse.

     

    Du vent dans les plumes...

    Et bien signalé aux endroits stratégiques...

     

    Du vent dans les plumes...

    Du vent dans les plumes...

    Une version revisitée "du lac des cygnes" par La Compagnie Volubilis.

     

    Du vent dans les plumes...

    C'était bien essayé mais il va falloir vous entraîner encore un peu...wink2

     

    Du vent dans les plumes...

    Bonne idée d'utiliser les fenêtres d'une maison comme scène de théâtre !!!

     

    Du vent dans les plumes...

    Une partie de La Compagnie Volubilis...

     

    Du vent dans les plumes...

    Un spectacle pour les petits, mais aussi pour les grands,

    nous avons passé un bon moment...yes

    Je vous souhaite un bon dimanche !!!


    28 commentaires
  • La vierge voilée

    Sculpteur italien du XIXè siècle, Giovanni Strazza (1818-1875) a su donner au marbre l’apparence d’un voile aussi léger et translucide que l’air.

    Sa Vierge voilée (dont on ne sait pas avec certitude si elle représente bien la Vierge Marie) aurait été sculptée dans les années 1850 à Rome.

    Et si Giovanni Strazza n’est pas le premier artiste à jouer avec la pierre pour donner l’illusion de la légèreté et de la transparence, son œuvre est probablement l’une des plus abouties dans le domaine.

    L’œuvre est visible à la Basilique de St. John’s au Canada.  (Source internet)

     

     O mon très cher amour, toi mon œuvre et que j'aime,

    A jamais j'allumai le feu de ton regard,

    Je t'aime comme j'aime une belle œuvre d'art,

    Une noble statue, un magique poème.

     

    Tu seras, mon aimée, un témoin de moi-même.

    Je te crée à jamais pour qu'après mon départ,

    Tu transmettes mon nom aux hommes en retard

    Toi, la vie et l'amour, ma gloire et mon emblème;

     

    Et je suis soucieux de ta grande beauté

    Bien plus que tu ne peux toi-même en être fière:

    C'est moi qui l'ai conçue et faite toute entière.

     

    Ainsi, belle œuvre d'art, nos amours ont été

    Et seront l'ornement du ciel et de la terre,

    O toi, ma créature et ma divinité !

     

    Guillaume Apollinaire

     

    La vierge voilée

    Et c'est avec cette photo prise de ma fenêtre ce matin,

    que je vous souhaite un bon début de semaine !!!


    26 commentaires
  • Zébédée, 10 ans, est très fier de son père, martiniquais, conducteur du tramway qui relie Montferrand à Royat. Lorsqu'un inspecteur de la Compagnie reproche son alcoolisme à ce père qu'il admire, l'enfant humilié, fuit en direction du Puy de Dôme. Recueilli par un marginal solitaire qui vit dans une caverne et se prétend "le roi des fougères", l'enfant découvre la liberté et la fantaisie... (source Babelio)

     

    Le roi des fougères de Jean Anglade (1996), un livre que j'ai trouvé dans une borne à livres, déjà le titre m'avait interpellé, moins de 100 pages il se lit d'une traite... Un conte réservé aux rêveurs et aux adultes qui ont gardé leur âme d'enfant...

     

     Le petit Zébédée, Martiniquais, vit à 8 dans 3 pièces à Clermont-Ferrand. Un jour, les profs sont en grève ; il part en forêt et rencontre le Roi des fougères qui l'emmène dans son château (caverne) au milieu des fougères et le fait Prince des fougères. Le roi vend de faux souvenirs aux touristes du Puy-de-Dôme. Zébédée est recherché et il le déguise, mais les gendarmes le retrouvent.  (source Wikipédia) 

     

    Je m'attendais à la chute, mais j'étais tellement pris dans l'histoire, que j'ai été déçu qu'elle arrive aussi vite... (95 pages c'est court...)

    Je vous souhaite un bon début de semaine !!!


    28 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique