• Cygnes et Cagarolettes

    Sur la route des plages en Camargue...

     

    Cygnes et Cagarolettes

    On peut y voir des cygnes....

     

    Cygnes et Cagarolettes

    Ramasser des coquillages (vides)

     

    Cygnes et Cagarolettes

    Ou alors des Cagarolletes !!!

    Les Cagarollettes ce sont ces petits escargots blancs qui s’accrochent en grappe aux branches de fenouil sauvage le long des chemins et des routes… On les appele aussi «estivenques», parce qu’ils arrivent en même temps que les estivants…Et Mourguettes quand ils sont plus gros en fin de saison, enfin s’il en reste…  (Source le petit camarguais. fr)

     

    Il parait que ça se mange, personnellement je n'ai encore jamais goûté mais vu que je suis curieux, je ne manquerai pas de tester à la première occasion.....

    En attendant si ça vous tente, vous pouvez trouver une recette en cliquant ici !!!


    14 commentaires
  • James Thierrée (Taloche) dans le film "Liberté" de Tony Gatlif.

     

    Il était une fois un jeune homme. Il s'appelait Baxtalo, ce qui signifie "chanceux". Baxtalo errait à travers le monde à la recherche de son destin.

    Un jour qu'il était dans un pays inconnu, il entendit les gens dire que le roi donnerait la main de sa fille à celui qui lui offrirait en cadeau quelque chose d'extraordinaire, quelque chose que personne n'aurait encore jamais vu. « Pourquoi pas moi ? » se dit le jeune homme. « J'ai toujours eu de la chance et j'aimerais bien épouser cette belle princesse. »

    Il alla donc voir le roi dans son beau palais pour lui demander la main de sa fille. En voyant ce misérable vagabond, sale et mal habillé, le roi se mit très en colère, il pensait bien que Baxtalo se moquait de lui et qu'il ne pouvait en aucun cas offrir quoi que ce soit d'extraordinaire à sa fille. Pour le punir de son audace, il le fit jeter au fond d'un profond cachot.

    Les jours et les semaines passaient et le jeune homme se morfondait en prison, privé de la lumière du soleil. Mais un jour (ou une nuit, qui peut savoir ?) une douce lumière inonda le cachot où il était enfermé et une très belle jeune femme apparut. C'était Matouya, la fée de la forêt. Elle avait un corps élancé comme celui des peupliers et de longs cheveux argentés qui semblaient couler comme les ruisseaux. Au début, Baxtalo crut qu'il rêvait, mais la fée se pencha sur lui et lui murmura doucement :

    « Baxtalo, tu as toujours été un jeune homme courageux, honnête et généreux. Ta chance ne t'a jamais abandonné. Je suis venue t'aider. C'est toi qui épouseras la fille du roi car c'est là ton destin. 

    - Mais comment ?  dit Baxtalo qui n'en croyait pas ses oreilles.

    - N'aies pas peur et fais ce que je te dis, dit la fée. Tiens, prends ce petit coffret de bois et cette branche qui traînent par terre. »

    Baxtalo, bien que très étonné, ramassa le coffret de bois et la branche.

    « A présent, arrache quatre de mes cheveux et fixe-les le long du coffret. Ensuite, prends une mèche de mes cheveux, coupe-la et attache-la à chaque extrémité de la branche. »

    Le jeune homme fit ce que lui disait la fée. Alors, Matouya prit le petit coffret, le porta à ses lèvres et souffla doucement dedans. Puis elle tendit le coffret à Baxtalo et lui dit :

    « Maintenant, prends la branche et frotte-la doucement contre les cheveux du coffret et vois ce qui arrivera. »

    Baxtalo prit la branche, la frotta doucement sur les cheveux du coffret, et alors, des sons merveilleux sortirent du coffret de bois, des sons comme personne jamais n'en avait entendus de si beaux. Matouya disparut, mais Baxtalo jouait, jouait, jouait.

    Un gardien entra dans le cachot pour écouter la musique, puis un autre et encore un autre. Bientôt tous les occupants du château se rassemblèrent, émerveillés par ce qu'ils entendaient. Et bien sûr, le roi et la reine et aussi la princesse étaient là eux aussi. Le roi écarquillait les yeux, la reine n'en croyait pas ses oreilles et la belle princesse était tombée à genoux aux pieds de Baxtalo tant elle était émue.

    Comme l'avait prédit la fée, le roi donna sa fille en mariage au jeune Rom, ainsi que la moitié de son royaume, et depuis ce temps, tous les Roms de la terre savent fabriquer cet instrument qui ne les quitte plus.

    Et c’est comme ça qu’est né le premier violon.

    Trouvé sur le site Conte moi .net  Envoyé par mon amie Evelyne / Débla

     


    31 commentaires
  • Dimanche dernier, première sortie après le confinement...

    J'ai pris le bac pour traverser le Rhône et aller à Salin de Giraud.

     

    Vue sur le stock de sel et les salins.

     

    Sur le parking, il y avait ce véhicule, certes je le trouve beau mais pas vraiment mon rêve, je préfère mon fourgon plus discret et passe-partout...

     

    Retour toujours par le bac, pour passer le Rhône il faut être deux, moi j'étais seul.

     


    30 commentaires
  • Une photo que j'ai retrouvée en faisant du rangement. Ce n'est pas moi qui l'ai prise, c'est un tirage papier 20 X 30 que l'on m'avait offert, au début des années 2000. Je la fais voir à ma fille, qui avait une dizaine d'années, sans la sortir complètement  de l'enveloppe pour cacher la dédicace, et je lui explique que c'est moi, quand j'étais jeune...

    Evidemment elle ne me croit pas, réfléchit un instant et me dit : << Ce n'est pas possible que ce soit toi, parce qu'à ton époque, la couleur n'existait pas >>

    Cela m'apprendra à dire des bêtises... sarcastic

     

    Une photo noir & blanc que j'ai trouvée sur internet et que j'aime bien. je ne connais pas son auteur : "Une femme se faisant prendre en portrait dans les ruines de Varsovie, 1946"

    Et vous, vous préférez la couleur ou le noir et blanc ???


    20 commentaires
  • Hier, j'ai eu deux visites, la première un Guêpier d'Europe........

     

    la seconde, je ne suis pas certain,

    il semblerait que ce soit un Gobemouche gris ???

    (Les photos sont prises avec la fenêtre fermée)

     

    J'étais derrière ma fenêtre à regarder tomber la pluie, ils sont venus se poser sur l'arbre près du banc, comme une invitation au déconfinement. Pour le Guêpier, j'ai été étonné, migrateurs ils reviennent régulièrement nicher en Camargue mais de là à en voir un dans un parc.........

     

    Pour le Gobemouche il va falloir que je me replonge dans ma "bible" de poche, le guide de Cyril Girard qu'il m'avait dédicacé, en 2014, 6 ans déjà........


    31 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique